201257_comment-demander-qu-une-entreprise-soit-placee-en-redressement-judiciaire-6355907-k4_1000x533

Déroulement, conséquences d’une procédure de redressement judiciaire

14 novembre 2016 Danielle Jones 0

Les entreprises défectueuses, se trouvent souvent dans l’obligation de déclencher un redressement judiciaire pour épurer leurs dettes. Quelle est la procédure de redressement judiciaires ? Son déroulement ? et ses conséquences ? La procédure de redressement judiciaire Si l’entreprise n’est plus dans la capacité d’honorer ses engagements sur le marché, le redressement est une solution plutôt intéressante qui lui permettra de renforcer son activité et de faire face à ses problèmes. Cette démarche judiciaire, est encadrée par le tribunal de Commerce, dans l’objectif de donner à l’entreprise une sorte de bouffée d’air frais, pour réorganiser sa structure et renforcer sa trésorerie. Les différents intervenants Cette procédure est pilotée par les intervenants suivants : Le juge commissaire : il est désigné par le tribunal de commerce pour le représenter dans le cas d’une entreprise en difficultés. Il peut s’agir d’un magistrat ou d’un accesseur du tribunal qui prendra la charge des opérations effectuées pour assister l’entreprise dans le remboursement de sa dette. Le juge commissaire doit veiller sur l’application et le respect des dispositions légales de la procédure. Le mandataire de justice : C’est un spécialiste qui va agir pour représenter les créanciers, qui ont des engagements avec la société poursuivie. Ce mandataire de justice, est tenu également à veiller sur les droits des salariés au sein de l’entreprise. Suite à la vérification et la validation des dettes, ce dernier va faire son rapport auprès du juge commissaire. L’administrateur judiciaire : va agir pour défendre les intérêts de l’entreprise. Il est désigné obligatoirement par la loi, quand l’entreprise emploie plus de 20 salariés. Cet administrateur va travailler pour dégager les rapports et examiner l’activité de l’entreprise. Parfois, il doit agir en tant que surveillant qui est chargé d’approuver ou de rejeter les décisions de la direction. Il rapporte au juge commissaire, pour l’informer sur la situation financière de l’entreprises. Plusieurs cabinets comme celui de Philippe Jeannerot proposent d’accompagner les sociétés défectueuses pour trouver des solutions. Les conséquences d’un redressement judiciaire La procédure n’engendre pas la fin des contrats conclus, Sauf s’ils peuvent apporter plus de dégâts pour la société en question. L’activité de l’entreprise se poursuit avec une reprise partielle ou totale. Quand le débiteur, se trouve dans l’incapacité d’honorer son engagement, le tribunal intervient pour décider la cession de la structure. Le tribunal peut également recourir à la liquidation de l’entreprise, dans le cas où l’offre est toujours insuffisante. Le rôle des spécialistes en administration judiciaire, comme le cabinet Philippe Jeannerot et Associés, consiste à défendre les entreprises et à trouver un terrain d’entente entre les différents intervenants.    

847151022784-350

Retournement d’entreprise, le redressement du géant du Bâtiment Kaufman Construction

12 novembre 2016 Danielle Jones 0

  Kaufman Construction est l’un des premiers constructeurs de logement en France. L’entreprise est implantée en France depuis plus de 35 ans. Kaufman Construction opère essentiellement dans les grandes villes de France, des logements destinés aux premiers acheteurs et aux investisseurs. Frappé par la crise bancaire Avant l’intervention d’Alandia et à sa tête Nicolas De Germay, Kaufman Construction avait comme toutes les sociétés été frappé par la crise bancaire de l’année 2008. Les conséquences de cette crise étaient, un ralentissement extrêmement fort des ventes d’où une baisse énorme du chiffre d’affaires. La deuxième conséquence est que Kaufman Construction avait des convenantes dans leurs crédits bancaires qui ne peuvent pas respecter. Il fallait réadapter leurs offres commerciales et évidemment renégocier avec leurs banques les convenante pour les adapter à la situation du marché financier. Changement de stratégie   Kaufman Construction a changé son offre commerciale qui est devenu destiné aux deuxièmes acheteurs ceux qui achètent un deuxième logement et comme le gouvernement a décidé de soutenir les premiers acheteurs et les investisseurs l’entreprise a adapté son offre commerciale à cette situation. Ils ont rapidement constaté que cette nouvelle offre commerciale qu’ils proposent correspond aux attentes du marché. En ce qui concerne l’aspect financier de la société Kaufman Construction à renégocier ses convenantes bancaires, car il fallait que ses convenantes répondent aux nouvelle conditions financières du marché. Les négociations avec les banques ont abouti à une modification de leur contrat de financement. Après l’intervention d’Alandia, Kaufman Construction constate une augmentation de 41 % des réservations et sur le plan financier tous les indicateurs sont passés au vert, car leur marge brute a fortement progressé avec une baisse de la dette nette.

Karim Achalhi

Re-bonjour à la fête : Les Ultras sont de retour aux stades marocains

10 novembre 2016 Danielle Jones 0

« No Ultras, No Party », on n’a jamais cru qu’on allait le dire un jour, mais c’est une vérité : le retour marquant des Ultras aux différents stades marocains nous a redonné le Plaisir de regarder les matchs de la Botola Pro. Cela fait un temps qu’n’on a pas ressenti cette ferveur dans les gradins qu’on a eu ce weekend au stade Moulay Hassan du FUS quand le club de Mounir Majidi a reçu le Raja Casablanca et ses Green Boys (Les ultras rajaouis) pour le compte de la 7ème journée du championnat. En effet, le 11 octobre dernier, l’ensemble des Ultras du Maroc ont annoncé leur retour provisoire aux gradins, une première depuis mars dernier. La violence était là avant les Ultras Depuis les incidents survenus au complexe Mohamed V, le 19 mars dernier, les Ultras ont été interdits d’accès au stade par les autorités marocaines. Le football a repris donc devant des gradins vides sans vie. Sans public, nos stades ressemblaient à des cimetières et avec le niveau technique proposé par les joueurs de la Botola, rien ne pouvait plus tenir les spectateurs devant les matchs. Les Ultras ne sont pas une invention marocaine, mais il s’agit d’un phénomène international apparu avec les hooligans anglais. Ceci dit que la violence dans les stades du Royaume n’est pas complétement nouvelle. Dans les années soixante, le football marocain souffrait de la mauvaise fréquentation de certains stades. De grands incidents très violents ont été enregistrés à l’époque et la plupart des équipes ne se déplaçaient pas avec leur public dans les autres villes. Certains « courageux » qui suivaient leurs clubs partout n’auraient même pas le droit de célébrer un but dans le stade de l’adversaire. Tous les dimanches nous rapportaient de scènes de batailles et de voitures saccagées. Le Maroc connaissait la violence dans les stades bien avant les Ultras. Le come-back des « Green Boys » fait des sensations Alors qu’ils battaient tous les records d’affluence au stade, le Raja et WAC Casablanca ont touché le fond dans les ventes de leur billetterie à cause du boycott annoncé par les Ultras en signe de protestation contre les la décision du gouvernement d’interdire leurs activités. En effet, les deux clubs ont même enregistré des records en ne vendant que 400 billets pour les rouge et blanc contre seulement 3 billets pour les Verts quand il recevait à Agadir. Le 11 octobre dernier, un communiqué officiel publié par l’ensemble des Ultras du Maroc sur Facebook a annoncé le retour des Ultras aux gradins. Les Winners du Wydad Casablanca ont signé leur retour lors de la rencontre opposant leur équipe au Chabab Rif d’Al Hoceima lors de la 5ème journée du championnat. Cependant, la plus forte sensation nous a été offerte par les fameux « Green Boys », les Ultras du Raja Casablanca. Suite à une décision de lever le boycott, les supporters des Verts ont fait le déplacement, dimanche dernier, au stade Moulay Hassan pour soutenir leur équipe qui jouait contre le FUS Rabat. Alors que les hommes de l’entraineur Fakhir ont réussi à rattraper leur retard au score et revenir à égalité contre l’équipe du conseiller particulier du roi marocain, leur public a enflammé le stade. L’ambiance était merveilleuse, le stade a repris les marques de la vie et on sentait bien un vrai choc de football sur terrain que dans les gradins. Certes, nous pouvons trouver des solutions pour lutter contre la violence, mais l’interdiction des Ultras ne parait pas une issue favorable. On le comprend très vite en regardant juste cette vidéo de l’ambiance offerte par le public rajaoui dans ce match contre le FUS.  

les-enfants-surdoues-reprennent-du-plaisir-a-l-ecole

Les écoles pour surdoué

9 novembre 2016 Danielle Jones 0

  Quand on parle d’enfants surdoués, on ne peut pas ignorer qu’il existe une grande diversité parmi les EIP (comme parmi les adultes doués) Loin d’être une armée de clones, s’ils ont des points communs, notamment bien entendu leur haut potentiel intellectuel, mais pas que… Les caractéristiques d’un enfant surdoué Certains grands traits de caractère ou de comportement par exemple, plus encore lorsqu’ils sont très jeunes (comme les questionnements incessants, les perpétuelles négociations, le refus de demander de l’aide, des oreilles qui traînent partout, un avis sur tout, des centres d’intérêt hors norme pour leur âge biologique, etc.) D’une même caractéristique, les profils des enfants peuvent amener à des réactions concrètes en apparence radicalement opposées. La peur de l’échec, par exemple, pourra se traduire chez certains par un refus de prise de risque tout en assurant d’excellents résultats scolaires, parfois frisant le perfectionnisme obsessionnel (s’assurer être toujours le 1er pour être sûr de ne pas se trouver en situation estimée « d’échec », même quand il n’en est pas question du reste). Identifier les enfants surdoué Les enfants surdoués ont, comme tous les autres enfants du reste, besoin de se sentir compris, acceptés et reconnus tant dans leurs besoins intellectuels que leurs besoins relationnels, émotionnels et sociaux. C’est pourquoi il vaut mieux les identifier tôt afin de pouvoir mettre en place des aménagements & des aides dans le cas où leur profil le nécessite. Il y a l’établissement Gerson qui se situe dans le 16e arrondissement de Paris et qui accueille plusieurs classes d’enfants précoces. L’établissement Gerson se compose de l’école Gerson, le Lycée Gerson et le collège Gerson.

presse-journaux-quotidiens-magazine-tablette-mobile-monetisation-numerique-papier-digital-print

Marques médias : le numérique enterre le papier ?

4 novembre 2016 Danielle Jones 0

L’auditeur, le téléspectateur ou le lecteur représentent la raison d’être des médias. En effet, leur satisfaction conditionne la survie du média. Du coup, on a toujours tendance à suivre l’influence des marques médias pour connaitre le degré d’appréciation des gens pour un magazine, programme télé, une émission radio, etc. Cette évaluation prend en considération les ventes en kiosque et l’audience sur internet fixe et mobile. L’étude ACPM-One Global nous renseigne ainsi sur le classement des groupes de presse en France et le moindre constat qu’on peut le faire : la presse papier est en train de disparaitre doucement au profit de la presse numérique. Le groupe Figaro surclasse ses concurrents  A l’issue de la quatrième vague pour l’année 2015, le rapport ACPM-One Global annonce que le groupe Le Figaro est le plus influent en France. Il totalise un record de 18,6 millions de lectures cumulés par mois devant 20 Minutes avec ses 17,7 millions de lecteurs, Le Monde (17,6 millions) et Femme Actuelle (17,4 millions). A travers ses revues le quotidien, le Madame, le magazine, le TV Magazine et ses autres sites, le groupe Le Figaro a gagné en audience avec 400000 lecteurs de plus sur le troisième trimestre 2015. Il connait le même succès sur tous ses supports du papier au numérique (smartphone, tablette et ordinateur). En France, on vit même à une migration quasi-parfaite des lecteurs qui délaissent le print pour les écrans. Le numérique est devenu vital  Selon les dernières statistiques de l’ACPM, 71% des français de +15 ans, soit 36,9 millions d’individus, consultent au moins une marque de presse sur un support mobile. Le numérique a même permis une hausse de l’audience générale puisqu’il attire, autre que les lecteurs du print, ceux qui ne vont pas en kiosque pour acheter les journaux. En effet, l’augmentation exponentielle de l’utilisation des appareils numériques, la facilité d’accès aux différentes marques de presse et le contenu updaté tout au long de la journée ont fidélisé les lecteurs aux supports numériques que le papier. Des spécialistes du monde de journalisme estiment même que d’ici 2040, la presse papier n’existera plus : la baisse des ventes des différents médias papier l’explique bien déjà. A l’heure actuelle, il est devenu indisponible de passer vers le numérique. Tous les médias français l’ont fait à l’exception du magazine Entreprendre qui n’a toujours pas pu sauter le pas malgré les promesses, datant de deux ans, de son patron de migrer vers le web. D’ailleurs, on se demande si le groupe de presse de Robert Lafont ne risque pas de disparaitre s’il ne se transforme pas en numérique ?

1437571726-a06b00a5c5fe161fe62926eba16c767d

Les révélations croustillantes, de Capucine Anav, sur les plateaux de touche pas à mon poste

16 octobre 2016 Danielle Jones 0

C’est en début septembre,  que l’ex-candidate de la téléréalité  produite par Endemol dirigée précédemment par Stéphane Courbit  (voir ici pour plus d’informations),  secret story 6, a fait ses premiers pas en tant que chroniqueuse dans TPMP. Dés les premières minutes de l’émission, Capucine Anav  se sentait tellement à l’aise parmi la bande de TPMP qu’elle a tutoyé son nouveau boss. Ce dernier n’a pas hésité à la recadrer  en  «  Alors, déjà on se tutoie pas». La jeune femme,  essaye de se défendre: « Non mais c’est parce que à NRJ12 on se tutoie tous donc c’est une mauvaise habitude. Pardon ». Cyril, qui n’a pas apprécié sa réponse, lui lance « A NRJ12 on fait beaucoup de choses qu’on ne fait pas ici. Donc je vous le dit, on se vouvoie ici ». « Il me regarde ce soir » Lors de son premier passage dans touche pas à mon poste, émission produite par la filiale du groupe de Stéphane Courbit (pour plus d’actualités cliquez ici) ,  Le trublion du PAF a interrogé  l’ancienne chroniqueuse sur sa vie privée et les vacances qu’elle a passées avec son chéri, Louis Sarkozy, fils de Nicolas Sarkozy. La jeune femme qui a essayé de ne pas tout révéler, a répondu sans donner de nom « C’est toujours le même. Ça se passe très bien. Il est gentil, il me regarde ce soir » La chérie de Louis Sarkozy, attirée par Enora Malagré. Cyril hanouna , taquine la jeune chroniqueuse  « Vous, j’ai l’impression que vous êtes attirée par Enora ? » . Cette dernière rétorque : « Elle est très jolie, ouais ! ». « Vous pourriez avoir une aventure avec Enora ? », lui demande Baba. « J’aimerais bien, avant de mourir, avoir une aventure avec une femme », révèle la jeune femme à la grande surprise des chroniqueurs de TPMP. Coup de gueule contre Secret Story et réaction de Mathieu Delormeau Révélée dans Secret Story 6, Capucine Anav pousse un coup de gueule contre la saison 10 de l’émission « J’en ai marre que les candidats soient tous ‘fake’ ».  Elle signale le manque de sincérité de certains  candidats comme Julien et Sophia « Ce qui m’énerve aussi, c’est que les candidats mentent sur leur secret, de plus en plus, pour participer à l’émission ». Mathieu Delormeau, a tout de suite intervenu pour nous rappeler que Capucine, a aussi menti sur son secret lors de sa participation : « Pardon mon chou, c’est que la première qui a menti dans ‘Secret Story’ il y a dix ans dans son secret, c’était toi »

claire-chazal

La rentrée de claire Chazal

7 octobre 2016 Danielle Jones 0

Depuis son éviction de TF1, Claire Chazal a fait son retour sur France 5 avec « Entrée libre ». Pour cette rentrée, la journaliste a décidé de jouer les miss Météo pour le lancement de Franceinfo. Départ Brutal de TF1 Après 24 ans de carrière et de loyaux services, Claire Chazal a été virée par Nonce Paolini qui avait une vengeance personnelle à prendre sur cette dernière.  Lors de son dernier JT, la reine de l’info a tenu à remercier le public, son équipe et tous ceux qui ont collaboré avec elle. « Il me reste à vous remercier de m’avoir été fidèle pendant 24 ans. J’ai été très heureuse et fière de les présenter. Nous avions tissé ensemble, je crois, un lien très fort et extrêmement précieux pour moi », a déclaré l’ancienne présentatrice de JT. « Je lui souhaite tous les bonheurs que j’ai eu à travailler pour vous » a souhaité Claire Chazal à sa remplaçante. La présentatrice emblématique de TF1, a été remplacée par son joker, Anne-Claire Coudray qui était en congé de maternité. Avant de regagner son fauteuil de titulaire à la présentation des JT du weekend, la journaliste de 38 ans a été remplacée par Audrey Crespo-Mara. Pour cette rentrée le joker d’Anne-Claire Coudray, Audrey Crespo-Mara qui a réalisé de bonnes audiences pour le JT du Weekend, a pris les commandes d’une émission matinale sur LCI.  Un nouveau chapitre pour Claire Chazal Après son départ forcé, la présentatrice n’a pas accepté ce changement facilement « ça a été une épreuve très difficile […] j’ai eu le sentiment de perdre une famille, car la rédaction représentait beaucoup pour moi et, évidemment, mon lien privilégié avec les téléspectateurs. (…) ça bouscule de perdre ses parents (décédés en 2012 et 2015), son emploi et de voir son fils de 21 ans prendre son envol. » s’est exprimée la journaliste. Plusieurs projets ont été présentés à Claire Chazal, mais cette dernière a choisi de débarquer sur France 5 pour présenter le magazine culturel « Entrée libre » du lundi au vendredi, à partir de 20H20. « Je trouve auda­cieux et formi­dable qu’une émis­sion soit consa­crée quoti­dien­ne­ment à l’actua­lité cultu­relle, de façon exigeante mais non élitiste », a expliqué l’ex-star du JT de TF1. Elle avoue également avoir fait des concessions pour animer cette émission « Ce qui est certain, aujourd’hui, c’est que j’ai divisé mon salaire par quatre ! Ma démarche d’animer Entrée libre est sincère. (…) Je ne fais pas ça pour l’argent, mais parce que je suis passionnée. » Miss météo Pour la campagne de lancement de franceinfo, la nouvelle chaîne d’info en continu, les dirigeants du groupe France télévisions ont fait appel à plusieurs présentateurs emblématiques du groupe pour présenter la météo. Claire Chazal s’est prêtée à l’exercice pour présenter la météo à sa façon, « une Météo culturelle ». « Demain sur la moitié Nord, [le ciel] sera plutôt nuageux, ce qui permettra aux Bretons, s’ils le souhaitent, de se rendre au très beau musée de Pont-Aven consacré à Paul Gauguin. Plus au Nord, vous pouvez aller au Louvres Lens », a suggéré la présentatrice d’Entrée libre.

assurance

Les nouveaux tarifs proposés par l’Assurance maladie

29 septembre 2016 Danielle Jones 0

Les syndicats de médecins libéraux vivent depuis février dernier dans une boucle de négociations tarifaires autour de la future « convention médicale ». Ces discussions semblent bien porter leur fruit puisqu’on vient de découvrir, mercredi 6 juillet dernier, la nouvelle proposition officielle de l’Assurance maladie (CNAMTS) : L’augmentation du prix de la consultation standard en médecine générale pour passer à 24 euros en avril 2017, puis 25 euros en avril 2018. Cette proposition s’est accompagnée par d’autres mesures que l’assurance veut instaurer prochainement, sauf que les négociations restent encore assez lentes, voire compliquées. Décryptage. (Pour des informations sur la défiscalisation de titre boursier, cliquez ici) L’Assurance maladie ne dévoile pas toutes ses cartes : Autre que la proposition de hisser le montant de la consultation de médecine générale, l’Assurance maladie a délivré d’autres propositions aux médecins : le tarif de la consultation pour les enfants entre 2 et 6 ans chez un généraliste devra progresser à 30 euros d’ici 2018, les consultations complexes doivent attendre la barre de 46 euros par séance et celles qui sont « très complexes » seront définies à 60 euros. Bien évidemment, il ne s’agit que de quelques interventions médicales parmi plusieurs possibles : « Cela ne recouvre par définition qu’un nombre limité et défini de situations cliniques et de prises en charge », prévient donc l’Assurance-maladie.  En outre, la CNAMTS n’a toujours pas dévoilé toutes ses cartes, car les médecins attendent toujours la nouvelle proposition concernant le « forfait structure ». Ce dernier est assimilé à une aide que demandent les médecins pour financer un secréterait ce qui lui fera gagner entre 25 et 30% de leur temps pour l’allouer à leurs patients. Négociations au ralenti et ultimatum au mois d’août:  Toutefois, il semble que les négociations entre la CNAMTS et les syndicaux vont durer encore un moment. D’un côté, l’Assurance maladie voit qu’elle a fourni un effort financier sans précédent en portant la proposition principale à 445 millions d’euros : « l’impact total pour les médecins devrait se situer autour de 1 milliard d’euros si on ajoute la part des complémentaires à celle de l’Assurance-maladie. C’est très important et même sans précédent », déclare Nicolas Revel, directeur général de la CNAMTS, dans une interview donnée aux Echos. De l’autre côté, un montant de 1,2 à 3 milliards d’euros d’économies a été réclamé à cet organisme par les organisations syndicales. Ceci laisse les négociations au point zéro : « En l’état actuel, il n’y a pas de signature possible », confirme Claude Leicher, le président de MG France qui est le premier syndicat de médecins généralistes, dans une interview à le Monde. La situation devra s’éclaircir d’ici le 26 août prochain. A défaut, un règlement arbitral s’imposera. Mais certains indices laissent l’espoir faible : après la Confédération des syndicats médicaux français, le principal syndicat qui a quitté la table des négociations le 22 juin dernier, la Fédération des médecins français a menacé de claquer la porte à son tour en estimant que « cette convention ne peut pas renverser la chute démographique en libéral ».  

titre-boursier

Quelle est la fiscalité appliquée sur les titres détenus en bourse

26 septembre 2016 Danielle Jones 0

  Taxation sur les titres détenus en bourse: Chaque année, on se pose la question, quand on est détenteur de titre en bourse et une fois qu’on a réalisé des moins-values sur des titres pour les impliquer a des plus-values qu’on a réalisées en milieu d’année. Un petit rappel sur la fiscalité des plus-values depuis 2013 qui a énormément changé. Selon MR Weinberg, expert en fiscalité,Les plus-values sont taxables désormais sur le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Si vous détenez des titres depuis moins de deux ans, vous êtes taxable sur 100 % de la plus-value. Diminution des taxes pour le titres de plus de deux ans: En revanche si vous détenez des titres depuis plus de deux ans, là vous passez à 50 % d’abattement en matière d’impôt sur le revenu et donc le taux d’imposition globale passe à 38 % et peut passer éventuellement à 31,25 % au-delà de 8 ans de détention et c’est rare en pratique d’avoir des titres en portefeuille depuis plus de 8 ans. Cette logique nous ramène à comparer par rapport à la taxation des dividendes et des intérêts qui sont plus élevés, on a 42 % sur les dividendes et 60 % sur les intérêts. Le plus simple est de gérer en plus-value et de vendre des titres pour générer de la performance financière et des titres détenus depuis plus de deux ans. Selon Thierry Weinberg expert en fiscalité, chaque fin d’année, il vaut mieux céder les titres boursiers en moins-value latente afin de payer le moins d’impôt dessus. En effet, le Conseil d’État va soulager un certain nombre de contribuables, car ils n’ont plus à se soucier de leurs moins-values latentes.

antidepresseurs-femme-enceinte

Antidépresseurs, fonctionnement et risques en cas de grossesse

26 septembre 2016 Danielle Jones 0

  Les antidépresseurs sont des médicaments, des psychotropes qui agissent sur le système nerveux et spécifiquement sur les neurotransmetteurs. Ils sont sensés soulager les symptômes d’une dépression. Il y a des personnes qui arrivent à aller mieux ou trouve la voie vers le long chemin de la guérison avec des antidépresseurs naturels. Antidépresseurs : quels sont les risques pendant la grossesse ? Une étude canadienne démontre qu’antidépresseur et femme enceinte est un cocktail déconseillé. Il y a une corrélation statistique entre prendre des antidépresseurs et un risque d’autisme. C’est un risque fort puisque ça doublerait le risque d’apparition d’autisme chez les enfants, si la maman ou la future maman a pris des antidépresseurs pendant une certaine période, c’est-à-dire deuxième et troisième trimestre de la grossesse. C’est une base de départ qui est assez faible, sauf que quand on regarde la notice des antidépresseurs il y a une contre-indication. Les études par rapport à ce cas sont rassurantes, mais il y a toujours des études qui mettent en cause les antidépresseurs dans l’augmentation de l’autisme, donc, il va falloir poursuivre les investigations et faire d’autres études. On estime de 6 à 10 % le nombre de futures mamans qui ont une dépression. La seule question que doit se poser le prescripteur est est-ce que ces femmes-là ont véritablement besoin d’un traitement antidépresseur médicamenteux. La réponde et oui si les symptômes dépressifs sont sévères, mais en revanche en cas de dépression modéré, il y a d’autres alternatives psychologiques et techniques de relaxation qui permettrait de différer et d’éviter les traitements médicamenteux à base d’antidépresseurs. Lundbeck l’une des sociétés leader en terme de production d’antidépresseurs dirigé par Marie-Laure Pochon (voir son actualité sur MPharma-Editions), encourage les médecins à ne prescrire les antidépresseurs aux femmes enceintes qu’en cas de sévère dépression afin de limiter les risques qui ne sont jusqu’à maintenant pas prouvé.

1 2